Achat du White Dwarf de mars 2017 et d’une boite de Chevaliers Gris plastiques.

Bilan de la lecture du WD ? Je ne raffole pas du tournant qu’a pris l’univers de Warhammer (qui a disparu au final, puisque l’action se déroule dans des mondes différents avec des portes dimensionnels), alors que l’univers du Vieux Monde laissait tant de possibilités (Cathay, le Nouveau Monde, la Tilée, les Bretonniens, les elfes des bois, … Tous à la trappe, ou quasi). Les troupes ressemblent trop à des space marines de la fantasy. A contrario, l’univers de 40K n’a pas trop bougé (en fait si, mais pas de fracture qui révolutionnerait l’apparence et le style de jeu) et j’apprécie l’idée de faire apparaître des héros mythiques (le Primarch des Ultramarines en personne ! Ça claque !).

Et GW ? On revient petit à petit à un rapport qualité/prix convenable, comme il y a quelques années. Il est juste dommage que la gamme liée à Tolkien soit discrète, voire inexistante en magasin physique. Qu’ils coupent directement la gamme afin d’abréger les souffrances !

De mon côté, j’ai l’intention de faire une série de décors, avec quelques thématiques en avant :

-          des décors génériques (projet de générateur de décors en cours) ;

-          des décors liés à l’orient (projets de jeux fantasy centrés sur mes restes de haradrims) ;

-          des décors liés aux chevaliers gris que j’assemblerai (pas encore d’idées précise en tête).

J’assemblerai les Chevaliers selon l’ancien codex, mais de manière assez basique afin que l’unité soit polyvalente quel que soit le système.

         Car je n’ai pas l’intention (immédiate) de me lancer dans Warhammer 40.000 ou Age of Sigmar (encore moins en fait), mais j’aimerais me lancer dans une sorte de « campagne » qui me permettrait de tester divers règles (maisons, personnelles ou trouvées à gauche ou à droite). Il faut aussi que je fasse le compte des figurines de type oriental qu’il me reste et j’envisage le même principe mais en fantasy.

Bref, retour timide vers ce que GW appelait "le hobby" et une passion qui ne m'a jamais réellement quitté. ET je vais en profiter pour passer en revue les blogs qui restent.